loader image

Emission de radio : le batchcooking

batchcooking emission radio

Emission de radio : le batchcooking

Mercredi 29 Juillet 2020

Cet article a été écrit en partenariat avec Quitoque (mise à jour Mars 2021).
Bien manger tout en se faisant plaisir sans passer des heures en cuisine, c’est possible … grâce au batchcooking, c’est la tendance qui consiste à préparer à l’avance ses aliments pour les assembler au dernier moment. Comment s’y prendre concrètement ? Peut-on tous faire du batchcooking ? Quelles sont les précautions à prendre ? Découvrez toutes mes astuces et recettes de diététicienne si vous avez envie de vous lancer !

Au menu :

1. Le concept du batchcooking
2. Les avantages
3. Inconvénients et précautions à prendre
4. Une semaine de menus.
5. Le mot de la faim.

1. Le batchcooking, qu’est-ce que c’est concrètement ?

« Qu’est-ce qu’on va manger ? »

C’est sans doute LA question qu’on se pose chaque jour… Faire ses courses est souvent vu comme une corvée et on manque parfois d’idées de recettes ou de temps pour cuisiner.
Le batchcooking est là pour vous aider à être mieux organisé en cuisine et ainsi, manger plus sain et varié au quotidien.

Comment m’y prendre ?

Avant toute chose, sachez qu’il n’y a pas qu’une seule manière de faire. Le batchcooking a ses principes de base mais libre à chacun de les adapter à sa sauce en fonction de son rythme, de son organisation, de la manière dont on aime cuisine, de ce qu’on cuisine…
Une fois par semaine, prenez le temps de réaliser ces tâches :

Énumérer quelques recettes à tester cette semaine :

  • Des recettes que vous maîtrisez, ce qu’on sait faire nous rassure et évite un stress supplémentaire.
  • À l’inverse, on teste des nouvelles recettes pour changer un peu de la « routine » dans nos assiettes.
blog culinaire margaux letort

Faire une liste de courses :

  • Noter tout ce dont on a besoin pour réaliser les recettes de la semaine.
  • Ranger les aliments par catégories pour faciliter les achats (fruits et légumes, surgelés, épicerie sucrée et salée, viandes poissons œufs, crèmerie).

Aller faire ses courses :

  • Ne pas oublier sa liste de courses (oui oui, ça nous arrive souvent on le sait…) 😉
  • Aller à l’essentiel (ce qu’il y a sur la liste) et éviter de se faire avoir avec les promotions en tête de gondoles (qui ne sont pas toujours si intéressantes finalement).

Déterminer ce qu’on va manger du lundi au dimanche :

Au déjeuner et au dîner par exemple, sachant que rien n’est figé ! Vous allez recevoir du monde ou être invité, il y aura des restes, vous allez peut-être manger au restaurant et peut-être être malade… Bref, votre programme de menus de la semaine va être modifié mais ce n’est pas grave, on structure quand mêmes nos repas.

Préparer à l’avance :

  • Cuire les féculents.
  • Laver et pré-découper les légumes.
  • Préparer les sauces…

Cuisiner en + grande quantité :

Eplucher et découper + de légumes, ça nécessite + de temps de préparation. Mais une fois que c’est prêt, ça cuit et on évite de repasser en cuisine le lendemain pour réaliser le même plat.

Réserver au frigo ou congeler si besoin :

On congèle si le produit est fragile, s’il résiste à la congélation et si on a peur qu’il ne tienne pas aussi longtemps qu’on le voudrait.

Assembler au dernier moment et passer à table !

Moins de vaisselle et de préparation au dernier moment et ça c’est chouette ! 🙂

2. Les avantages du batchcooking ?

Des petits plats maison + sains :

  • Je cuisine maison donc moins de conservateurs, colorants et additifs et je sais ce que j’ai dans mon assiette.
  • Le découvre de nouveaux produits et j’ai la fierté de manger ce que j’ai fait.
  • Le fait de voir mon alimentation sur une journée et une semaine me permet de réaliser si je mange équilibré ou pas et d’ajuster si besoin (j’ai assez de légumes, un peu trop de viandes, pas assez de poissons, je ne mange que des pâtes…).
  • Je varie davantage mon alimentation donc j’ai plus de chances d’avoir ce qu’il faut en termes de nutriments et d’un point de vue gustatif, je me lasse moins de manger toujours la même chose.

Moins d’écarts (tout en gardant le côté plaisir) :

  • Je sais à peu près ce que je vais manger, j’ai acheté ce qu’il faut et comme j’ai cuisiné à l’avance, j’ai peu de préparation au dernier moment donc moins de raison de craquer.
  • Quand j’ai faim, je n’ai plus qu’à assembler le repas. Ça laisse donc moins de place aux grignotages par-ci par-là.

Moins de gaspillage alimentaire :

  • J’adapte les quantités réalisées en fonction du nombre de personnes.
  • Si besoin, je congèle.

Un gain de temps considérable & un temps en cuisine optimisé :

  • Chaque soir, laver la salade, préparer la vinaigrette…ça prend du temps ! Et le temps qu’on économise, on l’utilise pour faire autre chose qui nous fait du bien (se reposer, faire une activité physique, se détendre, sortir…).
  • Le fait de répéter toujours les mêmes tâches peut nous dissuader de réaliser cette tâche (laver la salade par exemple, on sait que c’est souvent la flemme qui prime…du coup, on ne mange pas de salade).
  • Je cuisine beaucoup en peu de temps, mais je fais la vaisselle d’une traite et je range tout. Ma cuisine est propre, le frigo est plein et lorsque je passerai à table, j’aurai finalement moins de vaisselle (et moins à faire niveau préparation). Au final, c’est moins fatigant et plus satisfaisant.

3. Inconvénients & précautions à prendre ?

Cuisiner en 2 ou 4h le dimanche, ce n’est pas à la portée de tous !

L’idéal, c’est de trouver LE jour où on a quelques heures devant nous (pas en étant en télé-travail ou pendant l’anniversaire du petit dernier par exemple) et pourquoi pas de réaliser 2 sessions de batchcooking dans la semaine si c’est plus simple pour vous ?

Tout ne se conserve pas une semaine !

Par exemple : les pommes de terre cuites (elles deviennent vite granuleuses), l’avocat (il s’oxyde vite), la salade (elle flétrit vite)…

Vous n’êtes pas obligé de tout préparer à l’avance !

Vous pouvez anticiper les déjeuners (parce que vous allez manger au travail ou que vous n’avez pas le temps de cuisiner à midi) et laisser libre court à votre imagination pour le soir par exemple.

On peut presque tout congeler mais il y a certaines règles à suivre :

  • On évitera de congeler les pommes de terre ou les légumes qui contiennent beaucoup d‘eau (salades et radis par exemple).
  • On laisse d‘abord refroidir les aliments à température ambiante puis on les laisse au réfrigérateur avant de les congeler.
  • On choisit le contenant adapté : en verre, en plastique ou sac congélation bien fermé.
  • Facultatif : on congèle par portion si c’est plus simple pour nous.
  • Décongeler d’abord les produits les plus vieux (de préférence), d’où l’intérêt de noter la date de congélation sur l’emballage.
  • Ne jamais recongeler un produit décongelé.

Optimiser vos points de cuisson :

Alterner des recettes qui se font au four, à la poêle, au robot ou qui ne nécessitent pas de cuisson.

Tout ne peut pas se cuire à l’avance :

Certains ingrédients doivent absolument être cuits au dernier moment (steak haché, pavé de poisson, omelette) sinon le produit va se dessécher une fois réchauffé.

Une hygiène impeccable pour éviter au maximum les intoxications alimentaires :

  • Le frigo doit être nettoyé correctement et bien rangé.
  • Les fruits et légumes doivent être correctement lavés.
  • Mains propres, ustensiles et plans de travail bien nettoyés.

En panne d’inspiration ?

Découvrez tous les fruits et légumes de saison ou toutes mes recettes ici pour trouver des idées de recettes à batchcooker.

4. On passe en cuisine !

L’idée, c’est qu’une seule préparation va se décliner en plusieurs recettes.

 

On optimise le temps de cuisine :

  • Toute ma vaisselle est prête pour ne rien avoir à laver pendant ma séance de batchcooking.
  • Je prépare tous mes ustensiles de cuisine : couteaux, planches à découper, casseroles, poêles…
  • J’épluche et je découpe tous mes légumes d’un coup.
  • Je fais cuire plusieurs choses au four si c’est possible.
  • Je commence par faire cuire ce qui prend le plus de temps.
  • Je sors tous mes récipients ou contenants pour la conservation.

Découvrez mon menu de la semaine :

pate bolo rillette saumon

LUNDI :

saumon four soupe chou
recettes100faim-3-brochette-tartine
lasagne bolo brick oeuf
gratin chou rostis
couscous poulet salade betterave lentille
hachi parmentier canard tarte saumon

Qu’est-ce que je cuisine pendant ma session de batchcooking ?

  • J’épluche et je découpe mes légumes : carottes, champignons, oignons, brocolis, chou-fleur, pommes de terre, patates douces.
  • Je fais cuire ma sauce bolognaise à la poêle, je prépare ma sauce béchamel à la casserole, je fais cuire ma soupe au robot.
  • Je mélange rapidement mon pain sans pétrissage, je le façonne et je le fais cuire.
  • Je fais cuire mes œufs à l’eau (pour les œufs durs).
  • Je fais cuire ma poêlée haricots verts champignons à la poêle.
  • Je fais cuire à l’eau le chou-fleur et les brocolis.
  • Je lave ma salade verte.
  • Je coupe le poulet en morceaux et je le fais mariner.
  • Je fais cuire mon couscous.
  • Je prépare mes rillettes de sardines à l’orange.
  • Je râpe mes carottes.

Au dernier moment, je devrais :

LUNDI :

  • Faire cuire les pâtes pour ma sauce bolognaise.
  • Assembler ma salade composée eu lundi soir.

MARDI :

  • Faire cuire mon pavé de saumon au four.

MERCREDI :

  • Je fais cuire mes brochettes de poulet.
  • J’assemble mes tartines saumon avocat chèvre.

JEUDI :

  • Je fais cuire mes pâtes.
  • Je cuis mes bricks à l’œuf.

VENDREDI :

  • J’assemble mon gratin de chou-fleur et brocolis.
  • J’assemble mes rosties pommes de terre / carottes.

SAMEDI :

  • Je fais cuire ma semoule.
  • J’assemble ma salade.

DIMANCHE :

  • J’assemble mon parmentier de canard patates douces.
  • Je fais ma pâte brisée végétale à la dernière minute et je réalise ma tarte au saumon.

5. Le mot de la faim ?

Le batchcooking est le meilleur moyen pour optimiser son temps en cuisine et manger plus sainement. Il est important de respecter certaines règles d’hygiène pour éviter les intoxications alimentaires. Enfin, il y aura forcément un peu d’assemblage au dernier moment car tout ne peut pas se préparer à l’avance. En revanche, nous sommes tous différents donc chacun doit trouver sa façon de batchcooker 😊

Encore plus de contenus
Emission de radio (France Bleu) : zoom sur l’avocat
france bleu loire ocean avocat

Comment bien choisir un avocat ? Comment le conserver et le cuisiner de façon originale ? Découvrez toutes mes astuces Read more

Emission de radio : des soupes chics & gourmandes
emission radio france bleu loire ocean soupe

Découvrez toutes mes astuces de diététicienne pour des soupes onctueuses, savoureuses et gourmandes pour un dîner léger ou un repas Read more

Emission de radio : des crumbles gourmands & originaux
radio france bleu loire ocean crumble

Quand on parle de crumble, je pense au crumble aux pommes...mais pas que ! Version sucrée ou salée, découvrez mes Read more

Margaux Letort
Margaux Letort
contact@recettes100faim.fr

Diététicienne et blogueuse culinaire, je partage avec vous mes recettes saines et gourmandes mais aussi des conseils pour rester en bonne santé tout en se faisant plaisir au quotidien.

Aucun commentaire pour le moment

Laissez un commentaire